Formation PUB030 : Laravel, 2019 Travailler avec Laravel

1.5 Configuration d'un nom de domaine local


Pendant le développement du site Web, il est possible de travailler localement à l'aide d'un URL du genre 127.0.0.1/monsite.

Le problème avec cette approche, c'est que lorsqu'on utilise des URL qui débutent par une barre oblique, tout part de 127.0.0.1 (donc un niveau plus bas que le site Web) alors que lorsque le site sera en ligne, tout partira de la racine du site Web.

Ceci peut également poser des problèmes lorsqu'on travaille avec la réécriture d'URL.

Pour régler ces problèmes, il est possible de configurer un nom de domaine local, par exemple monsite.test, monsite.loc ou tout autre nom de domaine qui ne risque pas d'entrer en conflit avec un nom de domaine existant sur le Web.

Nom de domaine local

▼Publicité Le texte se poursuit plus bas

Deux étapes pour configurer un nom de domaine

La configuration d'un nom de domaine, qu'il soit local ou public, se déroule toujours en deux étapes :

  • Il faut d'abord faire pointer le nom de domaine vers le serveur qui contient les fichiers du site Web.
  • Il faut ensuite configurer ce serveur pour qu'il fasse le lien entre le nom de domaine et le dossier qui contient les fichiers.

Fichier hosts sur le poste client

Le fichier hosts est un petit fichier texte que vous trouverez dans le dossier C:\Windows\System32\drivers\etc sous Windows ou dans le dossier /etc sous Mac.

Il permet de faire pointer le nom de domaine local vers une adresse IP. Si le nom de domaine que vous entrez dans votre navigateur est inscrit dans le fichier hosts, tout le système de DNS mondial sera court-circuité et l'adresse IP que vous y avez configurée sera rejointe.

Le fichier hosts peut être édité avec l'éditeur de votre choix.

Attention : sous certaines versions de Windows, à moins que l'éditeur ait été exécuté en tant qu'administrateur, le fichier hosts ne peut pas être enregistré directement à son emplacement d'origine. Si c'est le cas pour vous, Vous devrez :

  • le copier à un endroit où vous disposez des droits suffisants (ex : sur le bureau);
  • l'ouvrir avec votre éditeur et y apporter les modifications souhaitées;
  • le copier à son endroit d'origine.

Attention : le fichier ne doit pas prendre l'extension .txt lors de l'enregistrement. Son nom est hosts, sans extension. Assurez-vous que les extensions de fichiers soient affichées dans l'explorateur Windows ou dans le Finder.

Puisque le fichier hosts court-circuite tous les noms de domaine, il est préférable d'utiliser un nom de domaine qui a peu de chances de correspondre à un site Web public. Les extensions .test ou encore .loc sont tout indiquées pour ça.

Remarquez que si vous travaillez avec Devilbox, le nom de domaine est prescrit. Il faut que ce soit le nom du dossier du projet suivi de .dvl.to.

Pour créer votre nom de domaine local, ajoutez une ligne au bas du fichier hosts. Notez que les lignes qui débutent par un # sont des commentaires.

Fichier hosts

127.0.0.1    monsite.test

Configuration du nom de domaine local sur le serveur de développement

Une fois que le lien est fait entre un nom de domaine et l'adresse IP du serveur HTTP, il faut dire au serveur quelles pages il doit servir lorsqu'il reçoit une demande à partir de ce nom de domaine. Autrement dit, il faut faire le lien entre le nom de domaine et le dossier racine du site Web.

La technique sera différente selon votre environnement de développement.

AMPPS

Le fichier httpd.conf permet de configurer le serveur Apache, notamment les noms de domaine qu'il doit gérer.

Parfois, les noms de domaine sont plutôt configurés dans un sous-fichier dont le nom est généralement httpd-vhosts.conf.

Si vous travaillez sous AMPPS, vous ne devez jamais éditer directement ces fichiers. Il faut effectuer les configurations via le panneau de contrôle de AMPPS sinon, elles ne seront pas prises en compte.

Voici la procédure à suivre :

  • Cliquez sur l'icône de la maison dans le panneau de contrôle de AMPPS puis choisissez Add Domain.

    Option Add Domain

  • Entrez le nom de domaine local désiré.
  • Entrez également le chemin vers la racine du site Web. Par défaut, AMPPS suggèrera un nom de dossier basé sur le nom de domaine local. Modifiez ce nom pour faire pointer le nom de domaine sur le dossier racine de votre site Web. Vous devez utiliser des barres obliques vers l'avant (/) et ce, même si vous travaillez sous Windows.
  • AMPPS peut même créer le nom de domaine local dans le fichier hosts pour vous si vous cochez la case Add an entry to Host File. Remarquez que sur certaines versions de Windows, ceci ne fonctionnera pas à cause d'une protection sur le fichier hosts.
  • Cliquez sur Add Domain.

    Add New Domain

  • Redémarrez le serveur HTTP.

À titre d'information, ceci générera le code suivant dans le fichier httpd-vhosts.conf.

 

<VirtualHost monsite.loc:80>
<Directory "C:/Program Files/Ampps/www/monsite">
Options FollowSymLinks Indexes
AllowOverride All
# Apache 2.2
<IfModule !mod_authz_core.c>
   Order deny,allow
   allow from All
</IfModule>
# Apache 2.4
<IfModule mod_authz_core.c>
   Require all granted
</IfModule>
</Directory>
ServerName monsite.loc
ServerAlias monsite.loc
ScriptAlias /cgi-bin/ "C:/Program Files/Ampps/www/monsite/cgi-bin/"
DocumentRoot "C:/Program Files/Ampps/www/monsite"
ErrorLog "C:/Program Files/Ampps/apache/logs/monsite.loc.err"
CustomLog "C:/Program Files/Ampps/apache/logs/monsite.loc.log" combined
</VirtualHost>

Au besoin, il est possible de modifier les configurations de ce fichier à partir du panneau de contrôle AMPPS.

Cliquez sur la roue dentelée vis-à-vis Apache puis sur l'icône d'outils et choisissez vHost.conf (même si le nom réel du fichier est httpd-vhosts.conf).

httpd.vHost

Il est important de redémarrer le serveur HTTP (ici : Apache) après avoir modifié un fichier de configuration. 

Si le serveur refuse de redémarrer, c'est qu'il y a une erreur dans le fichier httpd.conf ou dans un de ses sous-fichiers.

Devilbox

Sous Devilbox, les configurations du serveur HTTP sont faites automatiquement. Il suffit que le nom de domaine corresponde au nom du dossier du projet suivi de .dvl.to.

Accéder au site à l'aide du nom de domaine local

Maintenant, votre site en développement est accessible directement à l'aide du nom de domaine monsite.test.

Si le navigateur réagit comme si vous aviez fait lancé une recherche, tapez plutôt http://monsite.test. Une fois qu'il aura compris qu'il s'agit d'un URL, vous n'aurez plus à taper le http://.

Pour plus d'information

« Exemples d'utilisations de VirtualHost - Hébergements virtuels mixtes basé sur les noms et sur IP ». Apache. https://httpd.apache.org/docs/2.4/fr/vhosts/examples.html#mixed

« Common Apache Misconfigurations ». Apache. https://wiki.apache.org/httpd/CommonMisconfigurations

Veuillez noter que le contenu de cette fiche vous est partagé à titre gracieux, au meilleur de mes connaissances et sans aucune garantie.
Par Christiane Lagacé
Dernière révision le 8 février 2024
Merci de partager !

Site fièrement hébergé chez A2 Hosting.

Soumettre